Ecotable, le nouveau label qui note les tables éco-responsables

Un nouveau label fait son apparition dans le paysage gastronomique français en ce début d’année. Ecotable, nouveau label pour les restaurants parisiens, a pour vocation de récompenser ces derniers selon leur engagement éco-responsable. Présentation du mouvement et de sa raison d’être.

Au même titre que le célèbre Guide Michelin décerne ses macarons aux établissements qu’il estime dignes d’être récompensés, le label Ecotable s’appuie sur un système de notation pour les restaurants impliqués de façon concrète dans une démarche éco-responsable.

Restons en contact

Un contexte favorable

En octobre 2018, la société d’analyse de données Nielsen publie une étude mettant en évidence un changement des habitudes alimentaires des Français. D’après leurs données, 16% des Français privilégient le biologique et le local dans leur alimentation. Néanmoins, le secteur de la restauration est en retard en ce qui concerne l’éco-responsabilité. Cet ensemble d’engagements concerne aussi évidemment le secteur de la restauration et se veut au centre des problématiques quotidiennes : gestion des déchets, du gaspillage alimentaire, transparence sur la provenance des produits, choix des fournisseurs…Ce constat dans la transformation du comportement des Français a naturellement inspiré les cinq fondateurs d’Ecotable.

le label Ecotable, qu’est-ce que c’est ?

Ecotable, c’est le projet de plusieurs femmes engagées dans le mouvement Women4Climate et ayant la volonté de changer les habitudes des Français. Partant du constat que les Français font de plus en plus attention à ce qu’ils mangent mais qu’ils n’appliquent pas ce principe au restaurant, elles ont eu l’idée de lancer leur label éco-responsable (uniquement disponible pour le moment à Paris). Ecotable est un label de restauration durable. Il intègre un certain nombre d’éléments garants de l’éco-responsabilité de l’établissement dans lequel rentrent les consommateurs. Permettant à la fois d’informer et de rassurer le consommateur, le label valorise également les tables qui mènent des démarches éco-responsables. Un accompagnement est également proposé aux restaurants souhaitant entamer une transition vers un mode de fonctionnement plus respectueux de la planète. L’association Ecotable met en oeuvre des activités de sensibilisation à l’environnement (cours de cuisine dans les écoles notamment) et des tables rondes entre restaurateurs, l’idée étant de partager les difficultés et les bonnes pratiques.

Ecotable-1

Trois niveaux d’Ecotable

Le label note les commerces de bouche et les classent en trois catégories, selon leur niveau d’engagement éco-responsable : établissement avec une marge de progression importante, établissement ayant déjà entamé sa transformation et le dernier, un exemple pour tous. Une analyse poussée du restaurant permet de déterminer le niveau d’éco-responsabilité. Cette analyse se base sur huit critères : l’approvisionnement, la consommation d’eau et d’énergie, le recyclage, la communication, le gaspillage alimentaire, la santé, la carte, et les produits d’entretien. Ecotable décerne également « des badges Ecotable ». Ces badges certifient certains comportements éco-responsables. Il en existe neuf : Vegg (100% Veggie), Veg (100% Vegan), Bio (Biologique), F (Flexitarien), WB (Wanna bio), L (Locavore), Z (Zéro-déchet), TF (Tupper friendly), O (Ocean Friendly). L’objectif étant d’identifier et valoriser les établissements qui avancent à grands pas dans la transition écologique.

 

Fonctionnement du label Ecotable

Le fonctionnement de ce label est associatif et la communauté regroupe restaurateurs engagés, agriculteurs et prestataires éco-responsables, mais aussi les consommateurs soucieux de l’environnement. Ainsi, Ecotable se base une adhésion libre de la part des restaurants qui veulent faire partie de la communauté.

Le réseau Ecotable s’étend à treize restaurants pour le moment, mais certains sont en phase de confirmation.

En savoir plus ? https://ecotable.fr/fr/

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
À découvrir également

C’est pas de la tarte !

Salle VS Cuisine

C’est bien connu, la cohabitation entre salle et cuisine peut parfois s’avérer compliquée. Deux milieux s’affrontent : les serveurs qui doivent garder la face devant les clients et les cuisiniers qui sont en cuisine, mais tous les deux sont soumis à la même pression, au rush et au stress qu’il engendre. Des incompréhensions naissent des deux côtés et donc des “clashs »... Lire la suite

Le gratin

Interview du Chef du « Café Bolivar » Sodi

Rendez-vous aujourd’hui au café Bolivar, une brasserie du 19ème arrondissement qui vous garantit de passer un moment chaleureux et gourmet. Portrait de Sodi, le Chef, passionné par son métier. Lire la suite

C’est pas de la tarte !

Le gâchis alimentaire en restauration

Le gâchis alimentaire représente 1,3 milliard de tonnes dans le monde, soit un tiers des aliments produits sur la planète. C’est considérable et inquiétant à la fois ! 95 à 115 kg : c’est le poids moyen de denrées perdues par personne et par an, en Europe et en Amérique du nord. En comparaison, le gaspillage alimentaire par personne en Asie et en Afrique est estimé entre 6 et 11 kg... Focus sur ce phénomène en restauration en France et sur les solutions pour y remédier. Lire la suite